dimanche 23 août 2009

Trek du Tso Moriri - 8 jours

Nous voici remplis de globules rouges au retour de ce superbe trek au départ du village de Rumtse et jusqu'au lac du Tso Moriri proche de la frontière tibétaine. Durant ce trek de 8 jours nous avons franchi 2 cols a environ 5400 m et les autres a 5000 m. Chaque passage de col est marque par des drapeaux a prière et des murets de pierre. Les paysages étaient magnifiques, les montagnes spectaculaires couleur mauve ou couleur sable. Après 3 jours de marche, nous avons atteint un premier lac sale, le Tso Kar, pour arriver le dernier jour a notre destination finale, le lac Tso Moriri face aux montagnes enneigées. Nous étions avec un guide, un cuisinier aux petits soins, un poney man et 4 chevaux pour acheminer le matériel. Les nuits sous tente étaient parfois glaciales -genre 0 a 2 degrés dans la tente- et un matin nous avons démarre la journée de trek sous une fine couche de neige. Nos journées de marche de 4h a 6h en moyenne démarraient a 7h du matin. Nous atteignions le campement vers 13h ou 14h . La tente était déjà montée et le thé et la soupe chaude nous attendaient en récompense de nos efforts... Le soir, de multiples plats aux légumes et riz ou momos étaient préparés par le cuisinier dans la kitchen tent. Durant le trek nous avons rencontre de nombreux nomades avec leurs troupeaux de chèvres, moutons et yaks. Ils vivent dans des tentes sommaires et se regrouperont dans des baraques en pierre durant l hiver. Ils utiliseront alors la bouse de yak séchée durant l'été pour faire du feu et la peau de yak pour se vêtir. Un soir nous avons campe a proximité de campements nomades. On est juste arrive au moment ou les nomades, pour récupérer la laine de yaks, les attrape avec des cordes au hasard du troupeau, tandis qu'ils se débattent, puis coupent la laine avec des ciseaux, c était extraordinaire. Au total, plus de 120 km parcourus et 3000 m de dénivelés positifs cumules, dans un paysage minéral et extrêmement sec. Nos campements se situaient toujours en bordure de rivière ou nous pouvions nous laver sommairement. Nous sommes super contents d avoir réussi ce trek tous les deux et remercions l agence Indian Himalaya pour la qualité de l'équipement et la gentillesse de l'équipe qui nous a accompagnes.
Ps de Patrice : Je suis très fier de ma Cathy qui a toujours fait face a la difficulté de ce trek tant par l importance des dénivelés, que par les nuits ou nous avons eu très froid dans notre tente même avec des duvets de très bonne qualité prévus pour un confort a -9 degrés.
Conseil : bien que techniquement sans difficulté, ce trek entre 4500 m et 5400 m nécessite une bonne acclimatation a l altitude et une bonne condition physique pour résister aux conditions difficiles entre froid et chaleur et certains passages en plat extrêmement longs. Bien s assurer de la qualité de l équipement de l agence : on a rencontre un couple d Anglais dont la tente n a pas résiste au vent, ils ont fini le parcours dans des conditions difficiles... N hésitez pas a comparer les prix et les prestations entre les agences.




Vidéo Trek du Tso Moriri

Ladakh - Trek du Tso Moriri par CombiPat

Vallee de la Nubra

Nous sommes partis 5 jours dans la vallée de la Nubra située au nord de Leh proches des frontières Chinoise et Pakistanaise. C est un endroit peu fréquente et pourtant magnifique. Nous avons partage un taxi avec un Français, Vincent et une Suissesse, Géraldine pour partager ce périple qui nous a conduit dans les 2 bras de la vallée : Diskit puis Hunder ou on a fait une balade a dos de chameau et visite de superbes monastères niches a flanc de montagne. Puis le village de Sumur ou nous avons dormi 2 nuits dans une petite guest house. Les villages de la vallée de la Nubra sont en fait des maisons reparties dans la végétation, rien d autre que de la tranquillité, des paysages superbes entre haute montagne et déserts. Pour y accéder depuis Leh, il faut environ 5 h de jeep sur une route défoncée avec franchissement du Khardung La, le plus haut col carrossable du monde a 5600 m.
Pour info, les bonnes adresses des guest houses : Sand Dune a Diskit, Snow Leopard a Hunder et Saser guest house a Sumur et en plus on y mange très bien. On a une pensée pour Vincent qui est rentre sur Paris cette semaine. Merci a lui et a Géraldine pour ces moments partages a la Nubra, on a de super photos souvenirs...

jeudi 6 août 2009

Trek des villages de Likir a Alchi – 6 jours


  Excellent trek entre 3500 et 4200 m pour s acclimater a l altitude, passage de 4 cols entre 3800 et 4200 m, journée moyenne environ 4 heures de marche sauf entre les villages de Tar et Mangyu avec un dénivelé plus important qui a nécessite 7 heures de marche. A la fin du trek, éviter de cheminer a pied entre Mangyu et Alchi car même si la vue est superbe sur la rivière Zanskar, on suit une route pendant 4 h sous la chaleur. Les journées sont chaudes, quelques ondées en soirée, les nuits fraiches mais pas froides. L hébergement est sommaire, on était sous tente et pas facile de planter les piquets car le sol est très sec et caillouteux. Il y a quelques guest houses en cours de route ou possibilité de logement chez l habitant. Le point fort du trek est la rencontre avec les villageois dans leur vie quotidienne, les paysages grandioses : les villages alimentes par les rivières ou cours d eau sont des oasis de verdure encastres dans un décor de hautes montagnes, aspect tres minéral, vue sur les sommets himalayens enneiges, vue sur les fleuves Zanskar et Indus très remuants… On a fait ce trek avec un guide au petit soin qui nous faisait une très bonne cuisine végétarienne, 4 mulets et leur muletier et un aide de camp.
Un petit coucou aux amis rencontres en cours de route, on pense en particulier a Caroline et Benoit rencontres a Alchi et aux amis Bretons avec qui nous avons longuement échanges au fort de Leh...




Vidéo du Trek

Ladakh - Trek des Villages - de Likir à Alchi par CombiPat

Musique de Celestial Aeon Project - http://www.jamendo.com/fr/album/3495

Visite des monasteres a l Est de Leh

 

Excursion en une journée : les monastères sont tous niches au sommet de collines ou promontoires et datent des 16e ou 17e siècles. Nos préférés : Hemis, Tiksey, Sakhna. Les monastères ladakhis sont issus du bouddhisme tibétain ; caractérisés par des moulins et drapeaux a prière multicolores qui flottent au vent, stupas ornées de fresques anciennes.