mercredi 16 septembre 2009

D un extreme a l autre...

De l Imperial Hotel 5 etoiles de New Delhi ...


...A l échoppe made in street.



Etape a New Delhi

Nous voici dans la frénétique New Delhi, a 1h15 d avion de Leh. La mousson a parait il été faible cette année, il fait chaud -environ 35 degrés- ce qui nous change des températures d altitude. Nous sommes installes a Saubagh Guest House dans le quartier de New Rajender Nagar que nous recommandons chaudement. La propriétaire Meera est au petit soin, les chambres impeccables, les repas exquis. Pendant ces deux jours a Delhi, nous sommes retournes a Connaught Place ou nous avions loge en 2005. C est le quartier moderne et central de la ville désormais desservi par le métro. On y trouve de nombreux magasins : les marques côtoient les échoppes traditionnelles. On est aussi retourne dans le Old Delhi : visite du Red Fort -ancien palais princier-, de la mosquée Jama Masjid, des ruelles étroites et enchevêtrées ou se mêle la circulation des cycles rickshaws, des vaches, des voitures, des piétons, des carrioles,...dans un brouhaha d enfer. Une expérience a ne pas manquer... Nous partons demain pour Katmandu, retour dans l Himalaya.

Julley, Julley


Festival de Leh 

samedi 12 septembre 2009

Trek dans la vallee de la Markha - 6 jours

C est avec notre amie venue de Bangkok, dite la Cat, que nous avons réalisé le trek de la Markha. Généralement, les agences le proposent en 8 jours au départ de Spituk et jusqu’à Hemis. Renseignements pris, des pistes remplacent désormais les chemins de trek sur le 1er et le dernier jour, ce qui rend la marche peu agréable. On a donc décidé de partir de Zinghen et de rentrer le 6eme jour par Shang Sumdo. Nous avons aussi choisi de dormir et manger chez l habitant plutôt que sous tente pour 2 raisons essentielles : le temps était incertain, la neige avait commence a recouvrir les cols, le froid annonce l arrivée de l hiver et puis le partage de la vie de famille des habitants dans des lieux aussi recules et inaccessibles s est révélé extraordinaire. L expérience des toilettes ladakhis est un grand moment... de solitude... mais c est comme tout, on finit par s y habituer... Il n y a qu'une nuit ou il n a pas été possible de dormir chez l habitant car il n y a pas de village, c est a Nimalling, nous étions alors a 4800 m d altitude. Nous étions donc sous tente cette nuit la, la montre indiquait -3 degrés a l'intérieur de la tente... mais nous étions bien couverts, avec nos gros duvets et des édredons ajoutes. Nous sommes partis avec un guide et 3 chevaux pour porter les affaires et le horse-man.
Le parcours du trek est superbe : pour entrer dans la vallée de la rivière Markha, il faut passer un col a 4900 le 2eme jour, les 3eme et 4eme jours sont longs mais faciles au cœur de la vallée que l on longe de part et d autre de la rivière, d un village a un autre, passant de gorges étroites a une vallée plus large. L avant dernier jour a nécessité 7 heures de marche pour atteindre le camp de Nimalling avec un dénivelé important. L'arrivée sur le camp est magnifique car on est au pied du Kang Yatze, un sommet aux neiges éternelles qui culmine a 6400 m. Des nomades sont aussi installes la avec leurs troupeaux de dzos (croisement entre vache et yak) et de moutons. Le dernier jour est marque par le franchissement du GandseLa, le col qui permet de sortir de la vallée a 5150 m d altitude. Une fois le col franchi, il reste une longue, très longue descente raide puis un très long passage dans des gorges entre des montagnes noires ou gris anthracite assez austères dont les pics semblent vouloir percer le ciel. Enfin on atteint le village de Shang Sumdo après 7h30 environ.
Les chambres chez l habitant sont correctes - certaines plus que d autres - dans les traditionnelles pièces ou des séries de matelas sont poses sur le sol le long des murs. Les diners sont toujours constitues de riz et de légumes varies. Le petit déjeuner est invariablement fait de chapatis, le pain local. Les familles nous accueillent toujours avec le sourire. Un soir on a assiste a la fabrication de fromage : pendant 2 heures les membres de la famille se sont relayes pour remuer a la force des bras le lait caille - mélange de lait de chèvre, yak et vache -, et le faire durcir pour le transformer en fromage. Les enfants nous font toujours la fête et c est avec rien qu'ils jouent. Échanges de sourires, de mots courts, de moments de vie.
Merci a notre amie la Cat d'être venue de Thaïlande pour partager 15 jours de notre voyage, c'était super et inoubliable.
Le trek de la Markha sera donc le dernier du Ladakh puisque nous partons pour Delhi le 14 septembre puis pour Katmandu 3 jours après. On est vraiment ravis des périples que nous avons effectues au Ladakh et des expériences que nous avons vécues. En cette mi septembre, on sent que la saison s achevé, le temps est plus incertain... et notre voyage continue.

mercredi 2 septembre 2009

Visite et trek de Lamayru a Chilling

Nous sommes partis 5 jours a l Est de Leh sans bien savoir au départ comment nous allions visiter la région. Nous avons pris un taxi de Leh jusqu’à Lamayru situe a environ 125 km, la route étroite est a flanc de montagne, longe ou surplombe la rivière Zanskar. Il nous a fallu 5 heures de route pour atteindre ce village haut perche, dont le monastère du XI e siècle est l un des plus anciens du Ladakh. Nous logions a la Dragon Guest House, très correcte. Nous cherchions une solution pour rejoindre Chilling a plusieurs jours de marche sachant qu'une route ou piste a été récemment construite. Le patron de la guest house nous a emmené le lendemain en voiture jusqu'au village de Hinju, a environ 4 heures de route de Lamayru par une route partiellement goudronnée jusqu'a Phanjila qui devient ensuite piste de terre. La piste s arrête définitivement au village d Hinju, il faut poursuivre a pied. En cours de chemin, nous avons visite Wanla et son monastère très ancien, sa vallée plus verte que la moyenne, et surtout trouve un donkey man qui a accepte de nous accompagner avec ses ânes pour les 3 jours de trek que nous pensions faire de Hinju a Chilling. Nous avons passe la nuit a Hinju dans une Home stay c est a dire chez l habitant. Nous avons partage la soiree avec la famille, mange riz, légumes et chapatis, assiste au bercement du bébé dans le panier qui lui tenait lieu de berceau dans la grande cuisine typiquement ladakhie qui sert aussi de chambre aux habitants. Les cuisines sont assez grandes avec un poêle au centre, des immenses étagères sur lesquelles trônent des casseroles en cuivre. Le long des murs, des matelas pour s asseoir ou dormir...
Nous sommes donc partis comme prévu le lendemain a 7 heures avec notre donkey man, 2 ânes et un adorable bébé âne. Nous pensions faire étape dans un camping site le soir mais on n a rien trouve de super et il faut dire que nos réserves en nourriture n étaient pas très abondantes. On a donc préféré poursuivre la marche jusqu’au village suivant de SumdaChenmo pour y trouver une chambre chez l habitant : 9 heures de marche auront été nécessaires pour cette journée avec passage d un col a 4500 m environ et des décors d une incroyable splendeur. La montagne ou plutôt les montagnes revêtent des couleurs mauves et violacées dans cette vallée, entrecoupées de tons vert ou ocre et toujours, derrière, les sommets enneiges qui rappellent que nous sommes en haute altitude. A SumdaChenmo, la home stay n'était pas terrible... la nuit a été agitée, mais bon. On est reparti le lendemain matin pensant que notre journée serait plus courte que la précédente. Nous avons passe un premier col et avons atteint un campement vers 11h du matin. Il faisait très chaud et l eau de la rivière était peu abondante, rester la n'était pas vraiment tentant. Nous avons donc décidé de poursuivre et de passer le 2eme col qui nous attendait a 4900 m avec 1000 m de dénivelés. Nous étions bien épuises en arrivant en haut mais la splendeur des couleurs sur 360 degrés, la pause déjeuner avec thon, pain, tomates et biscuits nous a fait oublier la fatigue. Longue descente ensuite, très longue - moins 1400 m de dénivelés - toujours dans des couleurs violacées, sauvages et inattendues. Enfin un campement. Rien de terrible non plus, de la rocaille, du sable, peu d eau. Renseignement pris, nous n étions plus qu'a 1h30 de Chilling... nous décidons donc de poursuivre malgré les 8 heures de marche déjà derrière nous. Fin de la longue descente et passage dans une gorge magnifique avec des vasques remplies d eau claire et enfin le premier stupa annonçant la proximité du village. Nous avons trouve a Chilling une super home stay, propre, sentant bon l abricot. Notre chambre donnait sur un grand champ de blé fraichement coupe, des abricotiers, une vache attachée a un piquet par les naseaux. Après ces 9h30 de marche, nous avions besoin de nous laver dans la rivière, ce que nous avons fait courageusement comme chaque jour d ailleurs car l eau est bien froide. Puis diner chez nos hôtes avant une nuit de repos méritée. Le lendemain, nous avons trouve un véhicule pour nous ramener de Chilling jusqu’à la route principale puis avons poursuivi en bus jusqu’à Leh ravis d avoir vu cette partie du pays aux couleurs si extraordinaires. Nous aurons donc finalement rejoint Hinju a Chilling en 2 jours au lieu de 3... mais avec de longues journées de marche et grâce a notre donkey man et ses ânes qui portaient nos sacs et sans qui nous n aurions pas pu faire cette expédition.




La vidéo :



Vidéo accompagné de la musique :
-Valise de Popof

sur http://www.jamendo.com/fr/