jeudi 21 janvier 2010

Ile de Paques - 21 janvier au 30 janvier 2010

Notre arrivee a Hanga Roa
On est arrive apres un long, tres long voyage depuis Sydney, demarre le 20 janvier de bon matin. Sydney-Auckland 3h de vol, puis Auckland-Santiago 10h de vol puis Santiago-Ile de Paques 5h de vol et entre temps de longues attentes a l aeroport, d autant que notre vol pour l ile avait 5h de retard. Donc environ 36 heures de voyage au total. On est arrive lessives en revivant deux foix le 20 janvier car en passant le fuseau horaire on a remonte le temps... Le probleme n etait pas tant de savoir ou nous en etions de l heure mais bien plutot quel jour nous etions et s il nous fallait un petit dej ou un repas du soir...
Nous logeons au camping Mihinoa a Hanga Roa, la seule bourgade de l ile qui compte 3800 habitants. On a plante la tente a 2h du matin a la frontale, heureusement que Patrice est maintenant experimente... et comme on sentait la cocotte on s est quand meme douche au milieu de la nuit. On n etait pas frais et roses ce matin car dans la tente il fait vite tres chaud et on s en est donc extirpe de bon matin. Mais le decor est si sublime qu on en oublie la fatigue...

L ile de Paques -Rapa Nui en polynesien- est une ile volcanique situee en plein Pacifique a 3700 km des cotes chiliennes. C est le territoire habite le plus isole du monde. Elle a ete decouverte le dimanche de Paques de 1772 par un Hollandais et le celebre capitaine Cook y installa des troupes en 1774. L ile de Paques appartient au Chili depuis 1888. Toute son histoire est un mystere : pour certains les premiers habitants sont venus d Amerique du Sud, pour d autres, l ile est d origine polynesienne. En tout cas on y trouve des influences culturelles des 2 cotes. L ile est un musee archeologique a ciel ouvert avec ses 600 celebres statues, les Moai. Elle ne fait que 24 km par 12 km mais elle constitue dans son integralite un parc national protege par l UNESCO.
Au camping ce n est pas le grand luxe ! c est ambiance backpacker, on fait notre popote le plus souvent... le camping est bien plein place, face a la mer et on a le privilege d entendre les vagues se fendre contre les rochers en s endormant. Mais il n y a pas un coin d ombre et la tente est en plein cagnard toute la journee. Le temps est aussi sauvage que le reste de l ile : tres lourd avec de frequentes averses la nuit comme le jour. A Hanga Roa on ne trouve que quelques epiceries qui vendent les produits hors de prix...



A la decouverte de l ile
Hanga Roa est une bourgade super calme, une rue principale avec quelques commerces, un tout petit port et pas grand chose d autre. On a loue une jeep pour faire le tour de l ile car les quelques routes qui jalonnent l ile sont plutot chaotiques, et on randonne car il y a plein de merveilles a decouvrir a pied ou en velo.
L ile de Paques a tout d une ile mysterieuse : l extraordinaire palette des couleurs -le bleu intense de la mer, le gris fonce de la roche volcanique, la blancheur de l ecume des vagues impressionnantes, le jaune/vert de la vegetation-, le ciel toujours charge de nuages, les volcans, les Moai dissemines le long du littoral, les chevaux sauvages. On a vraiment l impression d etre loin, loin...
Les Moai mesurent en moyenne 5 a 7 m de haut, tous ont un visage rectangulaire et plat, les bras le long du corps et les mains sur le ventre. Certains portent des coiffes -ou pukao-, les archeologues pensent qu elles devaient representer des cheveux remontes en chignon comme c etait la tradition. Certains ont des yeux, d autres non , certains sont seul sur leur Ahu (plateforme sacree), d autres par groupe. Tous, sauf un groupe de 7 Moai tournent le dos a la mer. Les volcans et la nature sauvage participent au mystere de l ile : le volcan Rano Raraku au nord a servi de carriere a la construction des Moai qui etaient tailles directement dans la roche. On y voit encore plein de statues qui etaient en cours de construction y compris a l interieur du cratere du volcan dans lequel se trouve un lac et des joncs. Dans un autre volcan etaient construites les coiffes en tuf, une terre rouge. Le volcan du sud, Rano Kau et le village d Orango dominant la mer a 400 m d altitude abritaient les competitions liees au culte de l Homme Oiseau : il s agissait d etre le premier a ramener a la nage un oeuf de sterne du motu de l ocean.
Une seule et unique plage sur l ile au nord, celle d Anakena, aux allures de plage tropicale, la plage aussi a ses Moai. Le reste de la cote est faite de falaises abruptes jusqu a 300m de hauteur et de roches volcaniques sur lesquelles s ecrasent des vagues carrement impressionnantes. On a en tout cas vraiment aime cette ile, si differente, si tranquille, si mysterieuse...




mardi 19 janvier 2010

Escale a Sydney - 16 au 20 janvier

Nous sommes revenus a Sydney que nous avions déjà visite lors de notre premier tour il y a 10 ans, nous avions alors passe 3 mois en Australie. Tant de choses a faire et a voir dans cette ville et autour. On est retourne sur le superbe tower bridge, l opéra, darling harbour, pris le monorail, déambule dans les rues, regarde les nombreux bateaux et ferries sur le port. Temps superbe, environ 28 degrés. On en redemande...

On part le 20 janvier pour l Ile de Pâques via Auckland et Santiago du Chili. On long voyage pendant lequel on va remonter le temps en changeant nos montres de jour...

mardi 12 janvier 2010

Le reste de la Tasmanie - 10 au 16 janvier

On a loue une petite voiture pour le reste de notre séjour en Tasmanie et découvrons les merveilles de cette ile. Il n est pas évident de trouver des logements libres et bon marche. Selon le lieu, on dort donc soit dans des petits motels soit en camping, soit en auberge de jeunesse. Les beds and breakfast sont plus chers et a vrai dire on ne se sentirait pas trop a l aise pour rentrer dans ces petits cottages aux rideaux en dentelle...
Les paysages sont splendides : beaucoup de forets, une cote très découpée sur une mer bleue turquoise, des plages en arc de cercle parfait, des champs d herbe jaune flottant au vent, quelques moutons (mais bien moins qu en Nouvelle Zélande). L ile regorge de parcs nationaux avec de nombreuses randonnées et sports nautiques.

Notre première étape a ete la Peninsule de Tasman et Port Arthur au sud est de Hobart. Port Arthur a été une colonie pénitentiaire de 1833 a 1877 ; tous les bâtiments ont été construits par les prisonniers ; certains bâtiments ont été rénoves et on imagine la vie de l'époque (maison du commandant par exemple...).
On s est ensuite dirige plus au nord dans le Parc national de Freycinet. De la, il y a une randonnée qui en 3 heures AR permet de monter au point de vue puis de descendre sur la superbe Wine Glass Bay : c est la photo la plus prise des brochures de Tasmanie et cette plage serait l une des 10 plus belles du monde. Le parc est borde par la chaine de montagne Hazardous qui domine la mer.
Troisième étape, St Helens encore plus au nord sur la cote Est. C est une petite ville tranquille, porte d entre de la magnifique Bay of Fires ; succession de plages et de lagons.
L'étape suivante a ete sur la cote Nord dans le petit village de Bridport, face au détroit de Bass qui sépare la Tasmanie de l Australie (ile principale). Très tranquille, comme tous les villages de l ile et comme dans tous les villages aussi petits soient-ils, Bridport a son bottle shop ou Patou pouvait acheter sa bière.
Enfin, la dernière étape a ete a Launceston la 2eme ville de l ile apres Hobart. Elle est située a l extrémité sud de la rivière Tamar qui se jette dans le détroit de Bass. Launceston est bien connue pour ses gorges, les Cataract gorges, situées en plein centre ville.

On n a pas eu le temps de visiter l'extrême ouest de la Tasmanie. C est une petite ile mais avec plein de choses a faire et a voir, il nous a manque une semaine... Pas beaucoup d industrie en Tasmanie, l ile vit surtout de ses activités rurales : élevages ovin et bovin, production de vin et de fruits rouges -berries -, et le tourisme avec les nombreux parcs nationaux...

Nous avons quitte Hobart le 16 janvier pour quelques jours a Sydney. Nous y resterons jusqu'au 20 janvier avant de nous envoler pour l ile de Paques.

lundi 11 janvier 2010

Overland Track - 4 au 9 janvier

Nous avons réalisé le plus célèbre des treks de l Australie en autonomie sur 6 jours complets dans le parc national de Cradle Mountain situe dans le centre de la Tasmanie. L'itinéraire de ce trek qu on réalisé nord-sud sur 65 km part de Cradle Mountain pour atteindre le lac Saint Clair. Les étapes journalières varient de 8 a 17 km par jour ; ce ne sont donc pas de tres grandes étapes mais elles peuvent être complétées par des sentiers secondaires -side tracks- qui peuvent allonger le parcours de plusieurs heures. On en a réalise plusieurs pour voir des cascades, des lacs ou gravir le Mont Pelion par exemple, face au Mont Ossa. Le Mont Ossa est le point culminant de la Tasmanie a 1670 m ; on n'était donc pas dans des altitudes de haute montagne cette fois !
L Overland Track ne présente pas de difficultés techniques particulières ; la difficulté réside dans le portage des sacs a dos bien charges pour 6 jours de survie : tente, duvets très chauds, matelas, réchaud... nourriture et vêtements permettant de faire face a tous les temps. La région de Cradle Mountain est réputée pour ses écarts de température : et c est bien vrai ! en une journée on pouvait passer de la polaire et goretex et gants/bonnets au tee shirt et crème solaire ! Il fallait donc tout prévoir. Globalement on a quand même eu du beau temps, ca aurait pu être pire !
Les paysages sont très beaux : forets d eucalyptus et de snow gums, rainforest, lacs, wetlands... le plus difficile était de cheminer avec les sacs a dos lourds dans les zones humides car il pouvait y avoir beaucoup de boue -on avait fait comme les Australiens, on s'était équipe de guêtres- et le pire c'était les sangsues... heureusement on a été a peu prés épargné... et Cathy avait la phobie de la bestiole et se regardait les jambes toutes les 5 mn... L autre difficulté c'était de marcher sur les racines des arbres glissantes qui jonchaient le sol et on avait peine a poser le pied quelque part. Parfois le sentier était aménage sur des planches de bois pour protéger la végétation.
On partait de bon matin, il faut dire que sous la tente on ne dort jamais très tard... et le jour se levait très tôt de toute façon, des 6h. On faisait étape tous les soirs a proximité de huts -refuge ou baraques- qui permettaient de se mettre au chaud le cas échéant. C est Patou qui plantait la tente, sur des plateformes en bois évitant de se mettre dans l'humidité des sols. Puis popote si on arrivait en début d'après midi et qu on avait pas pique nique en route. Autour des huts, des toilettes sur pilotis étaient aménagées, pas le grand luxe, on ne s y attardait pas avec un bouquin... La nuit on entendait la vie nocturne des animaux autour de la tente : wombats, possums et la journée on a vu des wallabies. D ailleurs une nuit on s est fait manger un paquet de délicieux biscuits au blé sans doute par un possum ! On savait qu il fallait mettre la nourriture dans la hut ou bien la suspendre dans un sac bien épais. Notre paquet était pourtant bien dans la hut mais quelqu'un a du la laisser ouverte et nos bons biscuits pour le casse croute de 10 heures ont bien plu a la bestiole en tout cas...
Des le premier jour on a sympathise avec une famille australienne de Melbourne : Max et Sue, leur fille Nickie et son mari Steven et leur fils David avec une amie Judy. On avait plaisir a se croiser sur les sentiers et a se retrouver le soir devant les tentes. Max avait souhaite faire l Overland Track en famille comme cadeau d anniversaire. On a bien papote et passe de bons moments ensemble.
On est super contents d'être arrives au bout du trek sans encombre, c est une belle experience dans un décor inhabituel pour nous.
Conseils aux trekkeurs : prévoir de bons duvets car les nuits sont souvent froides et une tente qui résiste aux fortes rafales de vent. Ne pas oublier bonnet et gants et sous vêtements chauds pour la nuit ; des guêtres pour la boue. Le problème est de trouver l'équilibre entre poids des sacs et nourriture en quantité suffisante. On a regrette de ne pas avoir pris des céréales pour le matin qui nous auraient plus cale. L'Overland track est assez complique a organise de loin : bien penser a réserver le bus jusqu'au parc AR, le ferry du Lac St Clair pour rejoindre le visitors centre et la nuit éventuellement a Cradle Mountain avant le jour du départ du trek (camping ou dortoir ou huts).




La vidéo : Bon Trek avec CathyPat ! Film tourné en HD



Vidéo accompagné des musiques :
-La Espera de Jose Karnami pour le générique d'introduction
-Fine de Popof
-Comptine de Popof
-April de Sergo
-Turbine de Popof
- Colline de Popof

sur http://www.jamendo.com/fr/

Hobart - 29 decembre au 2 janvier 2010

Il est encore temps de vous souhaiter a tous une tres heureuse annee 2010 !!!
et merci pour tous les bons vœux qui nous sont parvenus par mail !!!!

La Tasmanie est une ile australienne située a 300 km des cotes de l Australie, au sud de Melbourne, découverte par Abel Tasman en 1642. Le premier navire britannique a accoste en 1803, les Aborigènes vivaient la depuis plus de 20 000 ans... L ile compte 500 000 habitants dont plus de 200 000 habitent a Hobart, la capitale. Aucun point de l ile n est situe a plus de 120 km des cotes de l ile.

On est arrive a Hobart après 24 heures de trajet depuis Bangkok et on a passe le réveillon sur le port avec un panier de fish and chips et une bonne bouteille de Sauvignon blanc australien ; le tout devant un sympathique feu d artifice sur les mats des voiliers de la course annuelle Sydney-Hobart...
Hobart est une ville agréable et tranquille dominée par le Mont Wellington a 1270 m. La vie a Hobart tourne autour du port, du quartier historique de Salamanca qui accueille un super marche en plein air tous les samedis, des rues commerçantes d Elizabeth Street et Liverpool Street, du bus mall domine par le bâtiment de la poste en forme de tour et enfin du quartier de Battery Point avec ses cottages qui dominent la mer. La vie est bien cool a Hobart... et on a adore.

On logeait dans un camping a environ 10 km au nord du centre ville ; on avait une caravane vieillotte genre année 60 (ils appellent ca on site van) située dans une anse en bord de mer bien sympa. On est parti de Hobart le 2 Janvier pour le parc national de Cradle Mountain.