jeudi 21 janvier 2010

Ile de Paques - 21 janvier au 30 janvier 2010

Notre arrivee a Hanga Roa
On est arrive apres un long, tres long voyage depuis Sydney, demarre le 20 janvier de bon matin. Sydney-Auckland 3h de vol, puis Auckland-Santiago 10h de vol puis Santiago-Ile de Paques 5h de vol et entre temps de longues attentes a l aeroport, d autant que notre vol pour l ile avait 5h de retard. Donc environ 36 heures de voyage au total. On est arrive lessives en revivant deux foix le 20 janvier car en passant le fuseau horaire on a remonte le temps... Le probleme n etait pas tant de savoir ou nous en etions de l heure mais bien plutot quel jour nous etions et s il nous fallait un petit dej ou un repas du soir...
Nous logeons au camping Mihinoa a Hanga Roa, la seule bourgade de l ile qui compte 3800 habitants. On a plante la tente a 2h du matin a la frontale, heureusement que Patrice est maintenant experimente... et comme on sentait la cocotte on s est quand meme douche au milieu de la nuit. On n etait pas frais et roses ce matin car dans la tente il fait vite tres chaud et on s en est donc extirpe de bon matin. Mais le decor est si sublime qu on en oublie la fatigue...

L ile de Paques -Rapa Nui en polynesien- est une ile volcanique situee en plein Pacifique a 3700 km des cotes chiliennes. C est le territoire habite le plus isole du monde. Elle a ete decouverte le dimanche de Paques de 1772 par un Hollandais et le celebre capitaine Cook y installa des troupes en 1774. L ile de Paques appartient au Chili depuis 1888. Toute son histoire est un mystere : pour certains les premiers habitants sont venus d Amerique du Sud, pour d autres, l ile est d origine polynesienne. En tout cas on y trouve des influences culturelles des 2 cotes. L ile est un musee archeologique a ciel ouvert avec ses 600 celebres statues, les Moai. Elle ne fait que 24 km par 12 km mais elle constitue dans son integralite un parc national protege par l UNESCO.
Au camping ce n est pas le grand luxe ! c est ambiance backpacker, on fait notre popote le plus souvent... le camping est bien plein place, face a la mer et on a le privilege d entendre les vagues se fendre contre les rochers en s endormant. Mais il n y a pas un coin d ombre et la tente est en plein cagnard toute la journee. Le temps est aussi sauvage que le reste de l ile : tres lourd avec de frequentes averses la nuit comme le jour. A Hanga Roa on ne trouve que quelques epiceries qui vendent les produits hors de prix...



A la decouverte de l ile
Hanga Roa est une bourgade super calme, une rue principale avec quelques commerces, un tout petit port et pas grand chose d autre. On a loue une jeep pour faire le tour de l ile car les quelques routes qui jalonnent l ile sont plutot chaotiques, et on randonne car il y a plein de merveilles a decouvrir a pied ou en velo.
L ile de Paques a tout d une ile mysterieuse : l extraordinaire palette des couleurs -le bleu intense de la mer, le gris fonce de la roche volcanique, la blancheur de l ecume des vagues impressionnantes, le jaune/vert de la vegetation-, le ciel toujours charge de nuages, les volcans, les Moai dissemines le long du littoral, les chevaux sauvages. On a vraiment l impression d etre loin, loin...
Les Moai mesurent en moyenne 5 a 7 m de haut, tous ont un visage rectangulaire et plat, les bras le long du corps et les mains sur le ventre. Certains portent des coiffes -ou pukao-, les archeologues pensent qu elles devaient representer des cheveux remontes en chignon comme c etait la tradition. Certains ont des yeux, d autres non , certains sont seul sur leur Ahu (plateforme sacree), d autres par groupe. Tous, sauf un groupe de 7 Moai tournent le dos a la mer. Les volcans et la nature sauvage participent au mystere de l ile : le volcan Rano Raraku au nord a servi de carriere a la construction des Moai qui etaient tailles directement dans la roche. On y voit encore plein de statues qui etaient en cours de construction y compris a l interieur du cratere du volcan dans lequel se trouve un lac et des joncs. Dans un autre volcan etaient construites les coiffes en tuf, une terre rouge. Le volcan du sud, Rano Kau et le village d Orango dominant la mer a 400 m d altitude abritaient les competitions liees au culte de l Homme Oiseau : il s agissait d etre le premier a ramener a la nage un oeuf de sterne du motu de l ocean.
Une seule et unique plage sur l ile au nord, celle d Anakena, aux allures de plage tropicale, la plage aussi a ses Moai. Le reste de la cote est faite de falaises abruptes jusqu a 300m de hauteur et de roches volcaniques sur lesquelles s ecrasent des vagues carrement impressionnantes. On a en tout cas vraiment aime cette ile, si differente, si tranquille, si mysterieuse...