dimanche 11 avril 2010

Barreal - 8 au 11 avril

On est a mis 2h30 pour rejoindre San Juan depuis Mendoza. Une fois a la gare routière de San Juan, on s est demande si on n allait pas changer d'itinéraire et laisser tomber Barreal car le bus ne partait pas avant 19h le soir. On a maintenu et en attendant on est allé visiter San Juan. Il faisait très chaud, la ville déserte, comme partout en Argentine en plein après midi. Pour monter a Barreal, 4h de bus a travers la montagne depuis San Juan : le village a 1200 m d altitude est situe dans une très belle vallée entre pré cordillère et Cordillère avec de superbes vues sur le sommet El Mercedario, 2eme plus haut sommet des Andes avec ses 6770m après l Aconcagua (6962m). Même si le décor est splendide, mieux vaut laisser tomber Barreal si on n est pas motorise car on ne peut pas louer de véhicule ni de moto... il est donc très difficile de se déplacer pour visiter les alentours. On a fini par trouver des vélos et on s est balade dans les petits chemins de campagne -il y a des kms a parcourir- et le long du magnifique Rio Los Patos au pied des sommets de la Cordillère. A force de ténacité, on a trouve un chauffeur de remis (taxi collectif) avec qui on a négocie le prix pour monter au Parc de Leoncito situe a 30 km de Barreal. La visite commence par un arrêt a La Pampa de Leoncito, une étrange étendue de 15km sur 3km de sable dur et craquelle comme le désert -sans doute un ancien lac asséché- , sur laquelle ne pousse rien de rien. Lorsque le vent souffle fort, on peut y faire du char a voile. Malheureusement on n a pas pu essayer car c est pas la bonne saison. On a continue ensuite sur le parc a proprement parle, pas très grand, on en a vite fait le tour : des petits canyons, une cascade, des montagnes pelées aux couleurs ocre et rougeâtre. Pour finir, on a attendu la nuit pour monter a l observatoire astronomique de Cesco, l un des deux observatoires du parc géré par l'université de San Juan travaillant sur un programme d observations liées a la théorie du big bang et l expansion de l univers. La région est connue pour la pureté de ses ciels et la faible pollution permettant des travaux scientifiques dans le domaine. L observatoire de Cesco compte 5 télescopes ; on a pu observer a l œil nu et avec les explications d un expert, la planète Mars, la Voie Lactee et d autres galaxies comme Andromède et las Nubes de Magallanes, l étoile Cruz del Sur. Le plus impressionnant étant bien sur les observations au télescope : on a pu voir Saturne et son anneau, magique ! et l étoile Sirius, la plus lumineuse visible de l hémisphère sud. Au télescope elle brillait comme un parfait diamant...


Nous repartons pour San Juan ce 11 avril au soir et continuerons notre route des demain matin pour monter sur San Augustin del Valle Fertil plus au nord.