dimanche 11 avril 2010

Mendoza - 5 au 8 avril

Il y a 20 h de bus entre San Martin des Andes et Mendoza, un bus de nuit qui n est arrive qu avec 2h de retard et on a roule sur une route goudronnee tout le long, mer-veill-eux !!! Mendoza est une grande ville qui a des allures de ville mediterraneenne, de nombreux arbres et de la verdure grace au systeme de canaux d irrigation performants herites des techniques Incas et d agreables places dont la Plaza de España tres jolie avec ses lanternes et ses bancs en faience ; la ville s anime a partir de 17h. On loge sur la plaza de Chile, en plein centre, c est assez bruyant mais bon. Les temperatures ont bien remonte par rapport a la Patagonie. La region de Mendoza vit en priorite de l extraction de petrole, puis du tourisme et de l exploitation viticole. C est dans la region que sont situes les 4 plus hauts sommets de la Cordillere des Andes dont le premier est l Aconcagua, le plus haut d Amerique du Sud a 6962 m. Nous sommes alles le voir hier de plus pres... On est parti pour la journee a travers la pre cordillere, en prenant la route de l annee, appelee ainsi car elle a 365 virages. Et pas n importe lesquels... la route de terre etroite via Villavicencio qui etait l ancienne ruta 7 permettant d acceder au Chili, grimpe de maniere vertigineuse a travers la montagne. Le decor est sauvage et pele ; il ne pleut ici que l equivalent de 8 jours par an. Plein de guanacos courant dans la montagne, beaucoup plus a l aise que nous dans les tournants... On arrive au village d Uspallata au coeur d une vallee longue de 250 km enclavee entre deux chaines de montagne. C est la que le film 7 ans au Tibet avec Brad Pitt a ete tourne. La ville de 12 000 habitants vit de la production de pommes de terre et de carottes. Apres Uspallata, la route continue en direction du Chili par un canyon assez large le long de la riviere Mendoza. Superbes paysages de montagne mineral ; on continue ainsi jusqu au mirador de l Aconcagua, on est alors a 3000 m d altitude. On a de la chance, il fait tres beau et c est la face sud de l Aconcagua que l on voit. Il partait proche mais on est quand meme a 40 km, aux portes du parc de l Aconcagua qui ferme chaque annee au 15 mars lorsque les premieres chutes de neige annoncent l hiver. La route se poursuit jusqu au village tres etrange de las Cuevas ou ne vivent que 7 habitants ! C est le dernier avant le tunnel-frontiere entre Chili et Argentine. De las Cuevas, on recupere a nouveau l ancienne ruta 7 pour une ultime montee a 4200 m d altitude. Vertigineux, spectaculaire, on grimpe, on grimpe... et on domine la vallee. Arrives en haut, d un cote, l Argentine ; de l autre le Chili et une superbe statue du Christ avec les drapeaux argentin et chilien de part et d autre ; un monument erige pour la paix entre les deux pays. En redescendant, on s est arrete voir une curiosite geologique : le pont de l Inca, un pont en pierre sur lequel se trouve un amoncellement de soufre et de fer constitue par l ecoulement des eaux au fil des millenaires.

Nous avons aussi visite des bodegas (proprietes viticoles) et deguster du vin local. Le malbec -d origine francaise, de la region de Cahors- est le principal cepage cultive mais on trouve aussi du syrah, du cabernet sauvignon, du merlot, du pinot noir... Grace a ses 300 jours de soleil par an, Mendoza est la capitale argentine du vin et reconnue comme l une des premieres regions viticoles du Monde. Elle ne compte pas moins de 1500 bodegas qui representent 75 % de la production de vin argentin. On a emmene notre saucisson (on a trouve un salami local a l odeur de saucisson...) pour mieux savourer... Les vendanges ont lieu ici en mars et en avril et chaque annee en janvier a lieu le festival de la vigne, l occasion pour les producteurs de rendre hommage a la vierge des vignerons pour esperer une annee prospere. La region de Mendoza produit aussi des fruits et surtout des olives ; nombreuses fabriques d huile d olive.




Prochaine etape, Barreal, un petit village dans la Cordillere.