vendredi 16 avril 2010

Salta et sa region - 14 au 21 avril

20 heures et 3 changements de bus plus tard depuis les Parcs del Valle Fertil, nous sommes arrives a Salta le 14 avril en fin de matinée, plutôt (tres) fatigues... Salta est la plus grande ville du nord ouest argentin, située a 1200 m d altitude et dominée par le Cerro Torre a 1500 m, au sommet duquel on est monte en téléphérique pour avoir un beau point de vue sur la ville et les montagnes alentour. Salta est une jolie ville mais on a quand même été un peu decus car on s attendait a une ville de taille plus modeste avec une architecture coloniale plus omniprésente. En réalité le quartier historique est limite aux rues centrales autour de la Calle Caseros et de la Place 9 de Julio avec sa très belle cathédrale ; le couvent San Bernardo et l'église San Francisco. Beaucoup de circulation dans la ville ; on est loin des superbes villes de style colonial que l on peut voir au Mexique par exemple. Au de la de ça, Salta est surtout le point de départ de découvertes des vallées situées au sud en direction de Cafayate et au nord, des hauts plateaux en direction de la Bolivie. On a loue une voiture sur 5 jours (une petite Corsa 3 portes) pour découvrir toutes ces merveilles...
1er jour : On est allé de Salta a Cachi, un petit village, très ancien, maisons aux murs blanchis a la chaux, situe a 2200m d altitude. La route n est pas goudronnée tout le long, de loin s en faut, mais elle est praticable. Le décor est a couper le souffle : on passe par des montagnes rouge et vert, on grimpe jusqu'au Col Piedra del Molino a 3400 m juste après avoir fait un petit détour par la Vallée Enchante... Après le Col, on traverse la Recta Tin Tin, un grand plateau aride a 3000m avec des montagnes de part et d autre et surtout des cactus immenses, jusqu'a 7 m de haut, et de toutes les formes, des guanacos au milieu... Incroyables ces cactus, un vrai bonheur ces paysages si inhabituels, on voulait tout photographier avec nos yeux, avec nos sens...
2eme jour : On a récupéré la Ruta 40 de Cachi a Cafayate qui oscille entre chemin de terre étroit et piste caillouteuse. On est loin de ce qu on imagine être une route nationale et pourtant ! On traverse de petits hameaux ou villages qui, s ils n ont que quelques maisons en pisé, ont toujours leur belle église blanche. Entre Cachi et Molinos, on voit les habitants travailler dans les champs et faire sécher les piments ou bien tisser des ponchos en laine de mouton ou de lama. Le paysage est surtout intéressant quand on traverse la Quebrada de las Flechas avec ses roches acérées qui grimpent au ciel. A Cafayate on a visite une bodega et goute au vin local, notamment cabernet sauvignon et malbec. La region de Cafayate est une autre grande région productrice de vins d Argentine.
3eme jour : De Cafayate a San Salvador de Jujuy, la route est goudronnée, ca repose. On traverse sur 50 km, jusqu'au hameau Alemania, la magnifique Quebrada de la Conchas qui longe le Rio du même nom. C est sans doute cette Quebrada qu on a préférée entre toutes. Splendide, admirable, on manque de qualificatifs. Des dégradés de couleurs parfaits entre blanc, ocre, rouge et marron, une merveille. Ensuite, la route 9 entre Salta et Jujuy traverse une foret dense et humide, presque tropicale. Elle est très étroite et sinueuse, en balcon ; elle est tres chouette mais il ne faut pas être presse...
4eme jour : Notre itinéraire nous a permis de visiter les villages de la Quebrada de Humahuaca entre Jujuy et le village de Humahuaca. Ils se ressemblent un peu tous finalement : une place centrale vivante avec une église blanche et des rues pavées avec des maisons basses en pise. Ce qu on a plus particulièrement aime sur ce tronçon : la posta del Hornillos, une halte créée par les Espagnols a la fin du 18e siècle, permettant aux voyageurs de changer leurs montures. Admirable aussi la vue sur la paleta del pintor (la palette du peintre, montagne striée de dégrades époustouflants) depuis les hauteurs du petit cimetière fleuri du hameau de Maimara ; et la vue sur toute la Quebrada qu on a depuis l ancien village de Pukara qui domine le village de Tilcara. On se promène entre les cactus de plusieurs mètres de haut, c est impressionnant. On a dormi a Purmamarca, sur la route du lendemain...
5eme jour : Une grosse journée entre Purmamarca et retour Salta via Salinas Grandes et San Antonio de los Cobres. La route 52 goudronnée au départ de Purmamarca grimpe jusqu'au col a 4170m ; les points de vues sont superbes. On redescend sur le salar Salinas Grandes de 120 km2, le plus grand lac sale d Argentine. Ensuite ca se corce... on récupéré la Ruta 40 en direction du village perdu de San Antonio de los Cobres. On a hésité a faire ce tronçon en voiture car on savait que la route est particulièrement mauvaise : sable, pierres, trous... mais on est passe avec notre petite corsa !!! une longue route a travers une plaine désertique. On a croise plusieurs troupeaux de lamas, buvant dans les points d eau, traversant la route ou paissant tranquillement les quelques touffes herbues. San Antonio est bien tristounet, c est l un des villages les plus hauts d Argentine (3750 m)... De la, on repart sur Salta a travers la montagne et la Quebrada del Toro, que de couleurs et de cactus a nouveau... L'itinéraire suit celui du célèbre Tren de las Nubes (train des nuages), l une des voies ferrées la encore les plus hautes du monde. Il a fallu 27 ans pour la construire et on la croise a plusieurs reprises.
Dans toute la région, les gens font beaucoup de fromage de chèvres. Le bois de cactus est utilise pour fabriquer de nombreux objets d artisanat, des meubles et sert aussi pour les charpentes des églises, les autels...
Au total on a parcouru environ 1200 km pour notre périple sur 5 jours, a faire, génial. Pas mal de contrôles de police tout le temps : en 5 jours on a été contrôlé 3 fois.

Salta ville



Région de Salta en voiture



On part demain 21 avril pour une boucle non prévue sur la Bolivie : on monte passer la frontière a La Quiaca a 8h de bus de Salta et ensuite on verra !!!...