mardi 2 mars 2010

Traversee jusqu en Patagonie Sud avec Navimag - 26 fevrier au 1er mars

Le titre de notre blog a tenu ses promesses ! des chemins de l Himalaya, nous voila en Patagonie Sud depuis le 1er mars après midi. Nous sommes partis de Puerto Montt le 26 février a 16h30 et avons atteint Puerto Natales hier 1er mars a 15h. Étant donne qu aucune route cote chilien ne permet de faire la liaison directe jusqu a Puerto Natales, la seule alternative a la traversée de Navimag est le passage par l Argentine. C est d ailleurs comme ça que nous remonterons.
Nous avons appris le 27 février par l'équipage alors que nous déjeunions, la terrible nouvelle du tremblement de terre qui a secoue le pays a 5 h de ce même matin. Nous n avons absolument rien senti dans le bateau, nous avons eu la chance d avoir du beau temps 2 jours sur 3 et la mer, les canaux, les fjords que nous avons traverses ont été très calmes. Beaucoup de dégâts dans des villes, villages et regions ou nous étions il y a si peu de temps. Ici les gens sont tristes et solidaires avec le reste du pays ; la télévision diffuse des images 24h/24 et tout le monde ne parle que de ça, la gorge serrée. Les répliques continuent du cote de Concepcion, apparemment ce n est pas fini. Merci en tout cas a tous ceux qui ont pense a nous et qui nous ont envoyé des messages. Nous allons continuer notre voyage...

Nous sommes super ravis de la traversée que nous venons d effectuer et même si a bord du bateau cargo Evangelistas ce n est pas le grand luxe, c'était bien loin des conditions spartiates auxquelles on s attendait. Le bateau ne transportait pas de bétail cette fois, uniquement des cargaisons, des camions, des voitures... Nous avions une cabine de 4 personnes que nous avons partagée avec un couple de Brésiliens très sympa. Le tout était d avoir des horaires décales pour se lever, se coucher ou ouvrir les sacs car impossible de tenir a 4 debout dans la cabine... Heureusement il y avait de grands compartiments pour ranger les sacs et faire de la place. Des rideaux accroches a chaque lit permettait un peu d'intimité. Les sanitaires communs étaient nettoyés régulièrement et franchement c’était plutôt propre. Ceci dit pour ceux qui veulent mettre plus cher, il y a des cabines a 2 et certaines avec sanitaires prives. Mais il y a aussi la version dortoir et certains lits même dans les couloirs. Nos journées étaient rythmées par les horaires des repas bien précis : 8h le petit dej -pas question de faire la grasse matinée-, 12h30 le repas de midi et 19h30 le diner. Les repas étaient servis sous forme de buffet tout a fait corrects. A 9h30, il y avait toujours la réunion d info du matin, cartes a l appui sur la ou nous étions et ce que nous allions voir dans la journée. L'après midi des info pédagogiques sur la faune; la flore de Patagonie, les glaciers... Franchement c'était très bien et comme on a eu la chance de ne pas avoir trop de mauvais temps, on a passe la plupart du temps sur le pont a admirer les paysages et a discuter avec les uns et les autres. La traversée descend donc par les eaux intérieures chiliennes entre canaux et fjords, le plus etroit faisant seulement 80m de large. A un moment, le bateau doit passer pendant 7h environ en plein Pacifique avant de rejoindre les eaux intérieures au niveau du golf de Penas. Généralement ca remue pas mal sur le Pacifique : on a senti plus de mouvement bien sur mais cela ne nous a pas donne le mal de mer ! Pendant la traversée, les paysages sont assez verdoyants et en second plan, on peut voir de nombreux sommets de la Cordillère et des glaciers. Le plus beau restera la vision du glacier Pio XI : le bateau fait un détour pour nous emmener le voir en fond de fjord et on a pu s en approcher a moins de 300 m ! Situe dans le Campo de hielo patagonien (champ de glace entre Chili et Argentine qui compte 48 glaciers), c est le plus grand glacier du monde en dehors de ceux des pôles et du Groenland. 15km de long sur 100 m de hauteur en moyenne, il est 9 fois plus grand que le Perito Moreno en Argentine. Plus on s approchait plus sa couleur était bleu et c'était magique, c etait comme si on pouvait le toucher. A la vue de tant de beauté, on se sent petit et tellement humble. A cause de la température, la mer était devenue verte a l approche du glacier. Le Pio XI est le seul glacier qui, n ayant pas encore atteint sa taille critique (ce serait l une des explications), continue d avancer. Le Perito Moreno lui aussi avance toujours mais il se casse au fur et a mesure. Autre grand moment de la traversée : les nombreux dauphins que l on voyait régulièrement sauter de part et d autre du bateau ou devant. Ils sont super gros et de couleur noire et blanche (on les appelle ici Toninos) ; beaucoup d oiseaux aussi et des colonies d otaries tranquilles sur les rochers. Et puis il a eu l arrêt a Puerto Eden situe dans le parc national de Bernardo O Higgins : le bateau a jeté l ancre et on a débarqué en canoé au petit village de pécheurs de Puerto Eden : maisons sur pilotis -certaines-, bateaux de peche uses par la mer. Un petit village perdu dans les fjords, a plusieurs heures de mer des villes. C est souvent au Chili qu on a cette impression de bout du monde et pour cause !

Puerto Natales est une petite ville de moins de 20 000 habitants, située au bord du bras de mer Ultima Esperanza, plutôt tres agréable et tres tranquille. On aime bien. Maisons basses et colorées, quelques magasins de sport puisque c est la porte d'entrée du Parc national Torres del Paine. En arrivant en bateau, on a l impression d une ville située en plein désert et entourée de montagnes. Encore une impression de bout du monde...



Nous partons demain 3 mars pour plusieurs jours de randonnee en autonomie dans le Parc Torres del Paine ou nous allons effectuer le trek appele "W" puis nous reviendrons a Puerto Natales ou nous allons laisser des affaires.

La Patagonie menacée

Avec plus de 12 millions d hectares de zones protegees, la Patagonie chilienne est l une des regions les plus sauvages du monde. Elle est cependant menacee. Par le changement climatique : sur les 48 glaciers, 46 sont en recul, un reste stable -le Perito Moreno- et un seul, le Pio XI, continue d avancer et constitue une anomalie pour les chercheurs. Les fjords et glaciers de Patagonie sont aussi menaces par l elevage du saumon : le Chili est le 2eme producteur mondial derriere la Norvege. Les cages de saumon sont situees dans la reserve nationale las Gaitecas que l on voit du bateau de Navimag d ailleurs (au sud de l ile de Chiloe) : l aquaculture intensive detruit les equilibres marins, la zone est desormais polluee par les dechets des poissons qui sont en plus atteints par un virus. Pour les entreprises qui exploitent le saumon, il suffit de deplacer l elevage dans des eaux propres, plus au sud... Autre menace : les projets de construction de barrages hydrauliques pour alimenter le pays en electricite qui detruiraient l ecosysteme et necessiteraient l implantation de 1600 km de lignes electriques jusqu a Santiago. Depuis Pinochet, les droits sur les principales rivieres sont prives ou appartiennent a des compagnies etrangeres... Pendant ce temps, les colonies de phoques et les baleines qui frequentaient les fjords sont en constante diminution. Quand on a vu de telles beautes devant soi, comment rester insensible a toutes ces menaces ? Comment passer son chemin sans rien dire et rester indifferent ?... tandis que le paysage est serein, ailleurs le monde s agite et risque de briser cette fragile tranquillité.




Nous avons embarqué sur le ferry Evangelista de la compagnie NAVIMAG pour un trajet de 4jours/3 nuits entre Puerto Montt et Puerto Natales. Les paysages que l’on traverse sont sublimes et différents tous les jours. On navigue au milieu des fjords et des montagnes enneigées, dans des décors grandioses et totalement inhabités. Rencontrer des dauphins, des loutres et des phoques ; profiter du soleil et papoter pendant des heures en regardant défiler les étoiles par -5 degrés ; admirer d'inoubliables couchés de soleil... Le bateau s'arrête à Puerto Eden, village au milieu d'une baie peuplée de pêcheurs. Nous nous sommes rapprochés du glacier Pio XI qui fait partie de l'ensemble des glaciers qui composent le champ de glace Sud de Patagonie. C'est le plus important des glaciers de la zone avec ses 1 265 km2 de superficie. MAGNIFIQUE... 

Musique de : David Schombert - Hommage