mardi 2 mars 2010

Trek du W dans le Parc Torres del Paine 4 jours - 3 au 6 mars

Situe a 150 km au nord de Puerto Natales, le Parc Torres del Paine a ete declare reserve de biosphere par l UNESCO en 1978. C est le parc le plus connu et le plus couru du Chili, avec au centre le massif du Paine, massif de granit compact comprenant les Torres et les Cuernos et des glaciers. Il s est forme independemment de la Cordillere des Andes.
Les treks mythiques, comme celui du W a Torres del Paine, ont une reputation qui les precede. On en attend donc beaucoup, beaucoup. On a ete bien-sur enchantes de realiser ces 4 jours de trek mais notre emerveillement n a peut etre pas ete au niveau de celui du trek dans le parc de Villarica. En fait, on apprecie un trek non seulement pour ses paysages mais aussi pour ce qu on peut appeler "l esprit du trek" (conditions de campement, gens que l on rencontre ou pas, l ambiance globale...) Sur le W, il y a du monde, beaucoup trop de monde. On est tranquille sur les sentiers car chacun a son rythme mais dans les campements, nous nous retrouvons tous au meme endroit. Il est possible de faire le trek du W en mangeant et dormant dans des refuges gardes (en reservant a l avance). Nous avons prefere le faire en autonomie meme si cela exige de porter de plus gros sacs a dos. Le denivele global du trek reste modere meme si il y a parfois de fortes montees et descentes ; pour qui a un peu l habitude de la randonnee, il n est pas difficile et les sentiers sont bien indiques. Comme il faisait tres beau le jour ou nous sommes partis et que cela ne dure jamais tres longtemps en Patagonie, on nous avait conseille de faire le trek d Est en ouest pour monter voir les Torres sous le soleil, et c est ce que nous avons fait. Ceci dit on a eu de la chance puisque nous n avons pas eu un seul jour de pluie ni de vent. Retour sur ces 4 jours/3 nuits de trek.

Jour 1 : On a pris le bus a 7h30 de Puerto Natales ; il a fallu 2 bonnes heures jusqu a l entree du Parc Torres del Paine. Les paysages le long de la route sont tout simplement magnifiques. C est un peu les paysages que l on s attend a voir en Patagonie : une route toute droite, partiellement goudronnee avec de part et d autre des km de steppes et pampas aux touffes d herbes jaune clair ou vert. Et partout, des dizaines de guanacos -animal de la famille des lamas- tranquillement perches sur leurs fines pattes et regardant au loin l etendue de pampa qui est leur domaine. On a aussi vu un ñandu, animal qui ressemble a une autruche. En arrivant vers le parc, la vue sur les Torres, ces 3 pics de granit de 1800 a 2200 m de haut, se detachant avec arrogance sur le ciel bleu azur est epoustouflante. Au premier plan, les lagunes dont le bleu concurrence celui du ciel. C est l une des plus belles vues du parc et des Torres que l on puisse avoir. Malheureusement, on ne peut pas demander au bus de s arreter pour prendre des photos ! De l entree du parc, il faut prendre un autre mini bus pour aller jusqu a l hostal et le campement de las Torres pour demarrer le trek. Il nous a fallu 2h de marche pour atteindre le campement El Chileno ou on a plante la tente et rempli nos estomacs. Petit campement, peu de place pour s installer... On est ensuite monte au mirador des Torres. La derniere partie est la plus difficile : on monte dans le sable, les graviers et les eboulis. Une bonne grimpette au sommet de laquelle on a un superbe point de vue sur les fameuses Torres qu on a l impression de pouvoir toucher. Des neves, un lac vert a leurs pieds. On a regagne le campement il etait deja 19h. On s est fait un bol de riz avec du thon avec notre super rechaud qui nous suit de trek en trek. Heureusement les jours sont longs, le soleil se couche vers 20h mais il ne fait pas nuit avant 21h.

Jour 2 : Du campement El Chileno, on a atteint le Campement Los Cuernos en 6h environ, l etape etait plus longue que prevu. L itineraire longe le lac Nordenskjold sur la gauche. C est un peu monotone au debut puis la vegetation et les paysages deviennent plus interessants en milieu de parcours. Sur notre droite, les Cuernos -sommets de granit en forme de cornes de 3 couleurs differentes- se decouvrent. Nous camperons dans les bosquets, au pied des Cuernos, avec une superbe vue sur le glacier des Francais dont les seracs se detachent regulierement dans un vrombissement de tonnerre.

Jour 3 : Notre nuit a ete tres difficile car perturbee par des souris -le raton de Patagonie- qu on a entendues gratter sous le auvent de la tente toute la nuit. Galere car on s est apercu en se levant qu elles ont fait 2 trous de 1cm dans la toile de tente et d autres plus petits !!! Pourtant on avait, comme d habitude, suspendu la nourriture dans les arbres. Heureusement on a de quoi reparer la tente. On est donc partis pour notre 3eme journee avec des poches sous les yeux, en direction du campement Italien. Le campement est triste et sombre sous les arbres, plein de moucherons... On y a depose nos sacs pour faire l aller-retour dans la Vallee des Francais (toute l Europe reunie dans les noms...). Jolies vues sur des glaciers dont le glacier des Francais qui semble tout proche. On a eu le plaisir de croiser Anne Laure et Nathalie qu on avait rencontrees sur le bateau de Navimag et qui faisaient le trek dans l autre sens. La nuit precedente, elles s etaient fait piquer leurs 2 sacs de reserve de nourriture laisses a l interieur du refuge Paine Grande. Galere pour elles, comment peut on avoir un tel etat d esprit en trek pour voler la nourriture des autres ?... En redescendant de la Vallee, on a recupere nos affaires puis on a continue le sentier jusqu au campement Paine Grande situe au bord du lac Pehoe d ou partent les catamarans pour Pudeto, de l autre cote. Le camping est sympa et les emplacements sur de l herbe pour une fois. De notre tente, on avait une super vue sur le lac et les Cuernos.

Jour 4 : Les souris ont encore gratte toute la nuit. Sales betes ! mais pas de nouveau trou dans la tente, chic et ouf ! Il a plu durant la nuit, mais le ciel s est degage dans l apres midi. L itineraire est tres beau depuis le campement, il monte doucement au debut, puis plus pour atteindre le lac Grey puis le glacier Grey. Comme le Pio XI que l on avait vu du bateau, le glacier Grey est situe dans le champ de glace patagonien. En chemin, on a eu la chance de voir une sorte de daim : un huemul. Un premier mirador d ou on voit le glacier au fond du lac et puis on longe le lac pour s en approcher. Le glacier est comme coupe en 2 par un rocher appele la Isla. 8h aller-retour environ. On demonte la tente, on range les sacs et direction l embarcadere pour prendre le dernier catamaran de 18h30 pour traverser le lac Pehoe. La vue sur tout le massif Paine est superbe : les Torres, les Cuernos, le glacier des Francais... les couleurs du ciel entre bleu et gris. Arrives de l autre cote du lac, a Pudeto, on prend le dernier bus pour quitter le parc et rentrer sur Puerto Natales. On est arrive a notre hospedaje vers 22h. Une bonne nuit de sommeil dans un bon lit et sans souris !

Aujourd hui 7 mars on a lave le linge et surtout on a fait la grasse matinee ! On s est dit qu au fond on se leve toujours tres tot depuis le debut de ce voyage : pour un train, un bus a prendre ou un trek a demarrer, on est regulierement debouts vers 6h ou 6h30. Alors ce matin on a dormi jusqu a 10h ! Mais en fait c est vrai qu on n aime pas non plus rester au lit trop tard car on veut tellement toujours profiter de nos journees !!



Vidéo Trek du W


Trek du W - Chili par CombiPat

Musique sur http://www.jamendo.com
- Greendjohn - 1,2,3,piano
- Indian spirit by Zero Project - Warrior's honor


Demain 8 mars on part pour Punta Arenas, capitale de la Patagonie chilienne a 3h au sud de Puerto Natales.