lundi 31 mai 2010

Tacuarembo et sejour en estancia - 25 au 29 mai

A 5h30 de route de Melo, Tacuarembo est situe au centre-nord de l Uruguay. C est la patrie du Gaucho, de ses traditions, de sa culture forte et omniprésente dans tout le pays, dans toute la ruralité de l Uruguay. A part le musée du Gaucho et la proximité du village natal de Carlos Gardel, la ville de Tacuarembo n a rien de particulier en elle même. On y est allé pour une expérience, pour vivre les traditions gauchesques au cœur de leur réalité dans une vraie estancia (une estancia est un ranch : c est le mot utilise en Uruguay et en Argentine, c est une Hacienda au Chili).
L Uruguay compte une centaine d estancias accueillant des voyageurs. La plupart d entre elles sont des estancias touristiques plutôt chères et assez luxueuses, proposant des activités de tourisme rural payantes. Nous, nous voulions une véritable expérience pour partager la vie et le quotidien de gauchos : nous avons passe 4 jours extraordinaires dans l estancia Panagea située a 1h30 de route de Tacuarembo en direction de Salto chez Juan Manuel et Suzanna. L estancia Panagea compte 1000 hectares de terrain et pas moins de 1600 moutons, 900 vaches, 88 chevaux, 44 cochons et des poules... L estancia appartenait au grand père de Juan Manuel ; elle est située en pleine nature, au milieu d immenses étendues vertes, avec de petites collines, des cours d eau, des pierres de granit. Nous avons d abord appris a seller les chevaux : les selles des gauchos sont différentes, plus confortables, recouvertes d une peau de mouton. Le mors lui aussi est diffèrent, plus long dans la bouche du cheval. Les rênes se tiennent d une seule main, autre différence. Notre quotidien consistait a monter a cheval matin et après midi pour aller chercher le bétail -moutons ou vaches-, le rassembler, l emmener dans le corral pour le vacciner, le traiter contre les parasites ou encore sélectionner les bêtes devant partir a la vente ici ou la. Belinga et sa famille habitent et travaillent dans l estancia de Juan Manuel. Avec son chapeau, son poncho et sa petite moustache, Belinga a tout du parfait gaucho. L épouse de Juan Manuel, Suzanna est d origine Suisse allemande ; sa gentillesse et sa générosité nous ont beaucoup marques et touches. Leur petite fille Darma a 11 mois et déjà elle semble apprécier de se tenir sur un cheval ! Une vraie petite Gaucha pour l avenir ! Cette expérience dans l estancia sera inoubliable, nos chevauchées pour conduire le bétail en traversant de splendides étendues vertes nous ont charmes. Le paysage est vraiment attachant. D autant qu on a aussi rencontre d autres voyageurs très sympas : Kim, de Suède ; Stéphanie et Luke d Australie. Dans l estancia Panagea, pas d électricité : un générateur permet juste d avoir de la lumière de 18h a 22h. Le reste du temps on utilise la bougie ou le beau feu de cheminée pour des soirées chaleureuses.
Être Gaucho est d abord un mode de vie en Uruguay : c est chevaucher libre dans des étendues sans fin ; c est une capacité extraordinaire a dompter et comprendre les bêtes. Comme on l a lu : la douleur du gaucho s exprime et s estompe dans les vastes étendues qui sont les siennes ; en ville, la douleur du gaucho se fond dans le tango, aux sons nostalgiques. Tango, vie rurale et traditions gauchesques sont donc étroitement mêlées en Uruguay...
Si l Uruguay ne compte que 3,5 millions d habitants, il compte 10 millions de têtes de moutons et 11 millions de vaches. 86 % des terres du pays sont dédiées a l agriculture, d ou son extrême ruralité et son élevage extensif ; l Uruguay est le 5e pays producteur de laine de mouton.




La vidéo :



Vidéo accompagné des musiques :
-Poupine de Popof pour le générique d'introduction
-Melodinette de Popof
sur http://www.jamendo.com/fr/

Nous sommes repartis les 30 et 31 mai sur Montevideo a 5h30 de bus de Tacuarembo ou nous avons retrouve nos amis Johanna et Pascal que nous avions rencontres en Inde. Il leur reste 2 mois et demi de voyage et ils vont poursuivre en Bolivie et au Pérou. On a de nouveau passe de supers moments ensemble et on en avait des tonnes de souvenirs et d anecdotes a partager sur nos 6 mois de voyage respectifs depuis notre rencontre en Inde !